Lifestyle Ads (728x90)

Info et actualité en direct - Toutes les actualités et infos !!!





Il n’a pas l’air, comme ça, mais votre joujou préféré joue un rôle crucial dans votre couple. À l’heure des smartphones et des forfaits illimités, autant le dire tout de suite, vous n’êtes plus deux dans cette histoire, mais quatre : lui (elle), vous, et vos portables respectifs. Un quatuor qui ne fait pas toujours bon ménage…
Le téléphone dans le couple : mode d'emploi



Le mauvais coup de fil au mauvais moment

Il est petit, mignon, il vous suit partout et vous rend bien service, mais votre mobile adoré est un ennemi potentiel capable de ruiner votre couple s’il n’est pas utilisé avec prudence et modération. En clair, ça veut dire ne pas appeler Lapinou 40 fois par jour pour ne rien lui dire, surtout s’il (elle) a un travail, des réunions, des obligations, une vie quoi ! Ça veut dire aussi, mesdames, ne pas l’appeler pour lui demander d’acheter des carottes pour ce soir à 14 h 30 : d’abord parce que d’ici-là, il aura oublié, on vous le garantit.

Ensuite, parce qu’il est en pleine réunion et que vos carottes sont le dernier de ses soucis du moment. Ça veut dire, messieurs, ne pas l’appeler pendant sa séance d’épilation (si, elle vous en a parlé !), pendant qu’elle déjeune avec sa meilleure amie qu’elle n’a pas vue depuis un mois, pendant son entretien d’embauche (oui, il a duré plus longtemps que prévu), surtout si c’est pour lui demander où est votre veste en cuir marron. Alors, oui, en effet, vous ne pouviez pas deviner. Et oui, il (elle) pourrait mettre son fichu téléphone sur vibreur ou bien ne pas répondre. Mais en attendant, si vous aviez appelé à 18 h 35 pour demander vos carottes (chéri fini à 18 h 30), si vous aviez noté sa séance d’épilation sur votre BlackBerry et si vous aviez attendu qu’elle vous appelle après son entretien d’embauche, on n’en serait pas là !

L’appel qui tombe à pic

S’il y a des coups de fil qui peuvent ruiner une journée, une carrière ou vos chances de faire des galipettes ce soir, d’autres, au contraire, ont le don de rendre chéri(e) encore plus amoureux(se). Le secret : l’écoute et l’attention. Exemple : s’il (elle) a rendez-vous chez le médecin à 16 h, appelez-le (la) à 17 h pour prendre des nouvelles. Si vous savez qu’il (elle) passe la soirée seul(e) à la maison pendant que vous êtes à un dîner entre collègues, trouvez quelques minutes pour lui dire que vous auriez aimé qu’il (elle) soit là. S’il (elle) avait une réunion importante à 15 h, appelez-le (la) à 18 h 40 (sachant qu’il (elle) finit généralement vers 18 h 30) pour lui demander comment ça s’est passé. Autant de petits gestes attentionnés qui ne pourront que toucher votre partenaire et lui prouver votre amour, warrior du mobile que vous êtes.

Le texto qui sauve

Atout de taille pour vous aider à faire le moins de boulettes possibles, le texto (lui aussi utilisé modérément attention) est un moyen efficace de transmettre des messages sans grande importance (mais que vous devez absolument lui dire) : inutile, par exemple, de l’effrayer avec 16 appels en absence pour finir par lui demander où elle range la lessive ou s’il a bien sorti les entrecôtes du frigo avant d’aller au travail : un texto suffit. Pareil si vous voulez lui dire qu’il (elle) vous manque, que la soirée d’hier était magique, que vous lui réservez une surprise pour ce soir : court et énigmatique, le texto est idéal pour ce type de messages, qui perdent de leur charme une fois verbalisés.

Je décroche ou pas ?

Question existentielle dont la réponse peut ou pas vous coûter très cher. La solution : une histoire de bon sens, ni plus ni moins. Exemple : après une longue journée de travail, vous êtes enfin tranquilles tous les deux, devant la cheminée à manger des pop corn en regardant votre émission préférée quand le téléphone sonne : c’est Julien, votre meilleur pote, à qui vous avez déjà parlé 4 fois ce soir, à chaque fois 20 minutes, notamment du choc PSG-OM ou du dernier iPad. Verdict : il rappellera demain, vous ne décrochez pas. Et si vraiment, c’est plus fort que vous, par pitié, ne restez pas sur le canapé : vous ne comprenez pas que vous lui cassez les oreilles pendant Confessions intimes ? Et si d’aventure, le fameux Julien appelle au moment où vous aviez fermé les rideaux, commencé à vous faire des câlins, pile au moment où vous dégrafiez son soutien-gorge, inutile de vous dire qu’il vaut mieux pour vous que vous ne décrochiez pas. Conseil d’ami…












Enregistrer un commentaire

Laisser votre réaction à l'article :